aimer

Publié le par le petit poète

 

"aimer: c'est considérer sa propre existence comme secondaire"



il affirmait pouvoir faire des prodiges pour lui plaire

elle ne lui demandait rien que la suivre auprès des siens :

une autre terre

il a laissé derrière lui sa famille et ses amis

les ruelles de son enfance et loin des plaines de France

il l’a suivie

il a quitté sa carrière ;perspective sûre et prospère

pour un déracinement et nombre renoncements :

d’autres frontières

il l’a suivie sans détours, aux conseils est resté sourd

impossible de dissuader ceux qui ne sont motivés

que par l’amour

un isolé volontaire, comment comprendre ce mystère

survivre loin jour après jour: il l’a juste fait par amour ...

exilé au bout du monde pour une femme des rizières

on le croyait dans son ombre il vivait dans sa lumière .
                                                                                                 le petit poète


 
  









Publié dans amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La gardienne du monde 05/09/2009 18:47

On le croyait dans son ombre, il vivait dans sa lumière... Cette phrase est si belle !!!

ag86 02/09/2009 11:34

Magnifique poème qui se termine en apothéose avec ce dernier vers que je retiens par coeur et qui résume tout. Quelle sublime beauté ! Merci également pour les images qui épousent harmonieusement le texte.
Amitiés.
Alain

L' écrit-vain ? 25/08/2009 20:51

Tresbeau poeme et tres belles photos !

le petit poète 02/09/2009 08:04


merci pour tous tes messages très sympas


eva baila 28/09/2008 21:23

"On le croyait dans son ombre, il vivait dans sa lumière"
Magnifique formule !(digne d'un poète)et qui me fait songer à celle d'Aragon :
"Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regarde passer.."
eva

le petit poète 28/09/2008 22:37


pour être tout à fait honnête, malheureusement, cette phrase n'est pas de moi....
c'est après l'avoir entendue que j'ai écrit ce petit poème ....
jacques pessis (un "spécialiste" de la chanson française) l'attribue à yves dutheil s'exprimant au sujet de  sa discrète épouse... (on la dit dans mon ombre, mais c'est moi qui suis dans
sa lumière)


malheureusement pour moi, sur mon blog,il y a 4 textes (sur 40 pour l'instant) qui ne sont pas de moi, mais je ne reçois de messages enthousiastes que pour ceux-là....
(en particulier le court texte d'alphonse de lamartine ...un chef d'oeuvre il est vrai)...

bon, je vais continuer  à travailler....