mariage blanc et nuages noirs (noir blanc laid)

Publié le par le petit poète

                   

 

 

 

 

seul face à la page blanche
je ressasse mes idées noires
j'ai enchainé tant de nuits blanches
et empilé les journées noires
le teint blafard de laitance
je m'abrutis de café noir
recouvert de mes draps blancs
emmitouflé d'un gilet noir
je rêve d'une fille en jupon blanc
avec aux jambes des bas noirs
elle me montrerait ses dents blanches
je lui jetterais mon regard noir
elle deviendrait ma dame blanche
je serais son chevalier noir
l'époux cocu comme le loup blanc
pour qui je serais un vrai chat noir
elle me laisserait carte blanche
pour l'inscrire sur ma liste noire
elle remplacerait la poudre blanche
oxygènerait mes poumons noirs
jusqu'au jour où des cheveux blancs
feront place à ma crinière noire
jusqu'au jour où au carré blanc
fera place le grand  rideau noir
je ressasse mes pages blanches
seul face à mes idées noires.
je rédige le bras tremblant
mal assis sur un urinoire
ou peut-être fais-je juste semblant
esseulé dans ce grand manoir

d'écrire  en clair et noir sur blanc 
ce dont je rêve en blanc et noir

                   

 

 

 

 

"la vie devait être triste pour nos grands-parents , ils vivaient en noir et blanc, je le sais, j'ai vu les photos de grand-mère"  extrait de paroles d'enfants

 

Publié dans poème dada

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article