et chaque matin

Publié le par le petit poète

  


et chaque matin

naît ce triste refrain

par dessus les toits

par dessus les voix

vibre ce va et vient

car chaque matin

les cloches de Notre-Dame

qui au lointain résonnent

annoncent à mon grand dam

la venue de l'automne

et lentement le temps

sur une valse à trois temps

sur mon visage entonne

son travail quotidien

chaque matin


le petit poète


mais dans mon inconstance extrême,qui va comme un flux et reflux,
 je n'ai pas sitôt dit que j'aime , que je sens que je n'aime plus.
 Saint-amant


Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

caroline 18/04/2009 17:59

Je souhaite que jamais l'encre de tes yeux ne se tarisse...