le choix de l'écriture

Publié le par le petit poète





j'ai traîné  mon cafard

aux angles des comptoirs ,

j'ai bu ma solitude

et négligé ma plume ;

noyé et sans espoir

j'ai parlé à ces femmes

qui de désir m'enflamment;

elles répondaient "argent "

et dans mon dénuement

n'ont trouvé aucun charme .

j'ai cherché le repos

sur le quai d'un métro ,

rêvant d'un matelas

et de différents plats;

d'une tasse de café chaud .

j'ai craint de rencontrer

un visage familier ,

dérisoire alarme :

barbu méconnaissable

qui me reconnaîtrait ?

j'ai songé au passé

aux carrières qui s'offraient ;

le choix de l'écriture

fut sans doute le mauvais



"Il y a deux choses d'infini au monde : l'univers et la bétise humaine....mais pour l'univers j'en suis pas très sûr"
                                                       Albert Einstein


Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article