histoire courte

Publié le par le petit poète






aux heures passées
tendrement enlacés,
ont succédés
les pleurs d'être blessé,
l'amère épreuve
de se voir remplacé
brutalement,
sans l'avoir désiré.
à cette lueur,
trop rare dans ma vie
aura fait place 
le désespoir...tant pis.

parfois hélas,
 l'amour se lasse,
parfois trop vite,
il se dissipe,
au gré des heurts,
 l'amour se meurt.

                 .petit poète


Publié dans amer amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Délia 16/06/2009 23:33

Tu en connais, toi, des gens qui désirent être remplacés???
Je voudrais te voir sourire...
Ai-je réussi? un ti peu?

le petit poète 17/06/2009 10:32


...nous sommes tous des remplaçants et nous serons tous remplacés....(sur cette terre )
et je sourie à la lecture de ton message car,
en fait ce texte n'est pas l'expression d'un spleen récent, tristement nombriliste, au départ je voulais simplement faire rimer "hélas et lasse"....

je te remercie pour  tes messages nombreux et "délires", j'adore en recevoir, même si je tarde parfois tellement à y répondre que je finis par ne pas y répondre...(je manque aussi de répartie
et d'imagination)
je passe relire "homonculus" dans la soirée et beaucoup plus (j'aurais le temps)....
à bientôt