indécents interdits

Publié le par le petit poète





je t'ai toujours aimée d'un désir indicible
confusément voilé du masque de l'amitié
j'ai d'emblée accepté cet amour : impossible
car de mon propre frère tu es la fiancée...
et pourtant , si souvent mes rêves t'ont dénudé
et mon trouble m'entraîne dans des transes terribles
lorsque je te devine transpercer mes pensées
dès lors que tu ressens mon regard fébrile
qui trop longtemps sur toi, reste et demeure posé.

 

 

 

                                                                                       

 

 

 

             "

Publié dans amer amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ag86 14/07/2009 08:44

Le regard en dit long, et bien plus que les mots, mots interdits parfois que l'un et l'autre on garde au plus profond de soi.. Autrement, nous ne serions pas humains.
Merci pour ce beau poème.
Amitiés
Alain

Daniel 22/06/2009 19:43

joli poême, belle déclaration...