adocentré

Publié le par le petit poète





que sais-je des souffrances que je n'ai endurées
celle du prisonnier , privé de liberté,
de l'enfant qui a faim, de sa mère qui ne peut rien,
l'innocent condamné, le malade incurable
que sais -je des souffrances parfois insurmontables;
ma belle s'en est allé, en m'abandonnant là,
le coeur seul et serré, et l'oeil qui larmoie
je lui écris des lettres qui ne peuvent l'atteindre,
et me croyant poète, je ne fais que me plaindre...
que sais-je des souffrances qu'un jour j'endurerai
et si l'adolescence n'en est pas une vraie...?

  


 

Publié dans poésie enfantine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article