ode à la vie

Publié le par le petit poète


"ne faites pas de votre vie un fardeau lourd à porter"


                                                                                                                

pour le laborieux ou l'esclave,
même justement rémunéré
la vie est une longue marche ...
vers une mort annoncée...
chantez, riez, aimez,
jouez,dansez, plongez
fuyez pour voyager  
réalisez vos doux rêves 
la fête vous semblera brêve
mais d'une telle intensité
un bouquet multicolore
de parfums tenaces et forts
parenthèse inespérée
dans l'obscure éternité
pour une vie qui le valait.
                                                                                                       le petit poète
                                                                                       





le livre de la vie est le livre suprême
qu'on ne peut ni fermer , ni rouvrir à son choix
le passage attachant ne s'y lit pas deux fois
mais le feuillet fatal se tourne de lui même
on voudrait revenir à la page où l'on aime,
et la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts
                                                       alphonse de lamartine.















Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article